Prier, c’est aimer


Rares dans le monde sont les hommes ou les femmes qui au cours de leur vie ne se sont pas tournés vers l’Eternel pour lui demande quelque chose : la fin de leur souffrance, la guérison de la maladie d’un proche, la fidélité d’un époux, la naissance d’un enfant, le succès à un examen, la réciprocité d’un amour… A un âge plus avancé, ce « quelque chose » peut être la protection contre une vie de dépendance, le rejet de graves souffrances, la confiance et même la joyeuse espérance face à l’au-delà.

L’apôtre Paul a raison d’affirmer : « Nous ne savons pas prier. » Si la prière consiste à faire de nous des quémandeurs devant Dieu, elle ne grandit pas. Plutôt que de demander sans cesse, il nous faudrait faire part à Dieu de nos soucis et compter sur l’Esprit Saint pour avoir la force de faire face aux évènements. « Jetez vos soucis en Dieu », dit clairement l’apôtre Pierre. C’est par ce partage que grandira en nous la confiance : prier, c’est aimer…

Et ce n’est donc pas exiger de Dieu. La prière, telle que nous la formulons, est rarement exaucée selon nos désirs. C’est Dieu qui, le premier, fait confiance à l’homme, à sa liberté, et en même temps, à l’action de l’Esprit, agissant au cœur de chacun.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.