Du peu que nous sommes prêts à donner du fond de notre cœur, peut surgir quelque chose de grand


Du peu que nous sommes prêts à donner du fond de notre cœur, peut surgir quelque chose de grand, de porteur pour celui à qui nous l’offrons. De là peut naître une vie en communauté, un partage tout au long de la vie. Ce don n’est pas quelque chose que l’on peut payer avec de l’argent. Il existe un pain dans la vie qui peut nourrir à satiété et même rendre quelqu’un riche, mais qui ne peut s’acheter avec des biens matériels. Même de nos jours, la faim physique ne pourra être éliminée si le cœur des hommes ne s’ouvre pas pour accueillir plus de justice et d’amour et pour voir dans le partage du pain un “cadeau du ciel”.

Jésus est certes l’hôte qui distribue. Mais il est aussi celui qui responsabilise les disciples et à travers eux tous les chrétiens, en disant : “Donnez-leur vous-mêmes à manger.” Des millions de personnes affamées dans leur corps et leur âme attendent que nous remplissions cette mission.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.