On était arrivé. On s’était rassemblé. On l’avait écouté parler, nous enseigner.


On était arrivé. On s’était rassemblé. On l’avait écouté parler, nous enseigner. On buvait ses paroles. Si bien que l’on avait oublié de manger. II avait eu pitié et nous avait nourris. Cinq pains et deux poissons et ça avait suffit. Alors on a rêvé de ne plus nous en aller. Car vraiment l’air du large n’avait rien d’attirant. On vivrait près de lui. On prierait, on chanterait, et l’on battrait des mains, et on l’applaudirait, on le porterait en triomphe. On serait entre nous. On ne ferait pas de vagues. On resterait ici et on ferait comme si. Comme si l’on était déjà sur l’autre rive.

Mais on n’y était pas. Aussi Jésus leur dit : « Allez, prenez le large. Passez sur l’autre rive. » Et eux, ils embarquèrent. Mais le vent se leva. Les vagues se firent mauvaises. Véritable tempête qui secoue la barque. La barque de l’Eglise. Quand les églises se vident. Quand les jeunes s’en vont. Quand changent la morale, le regard sur la vie, sur le couple, la famille. Quand les rames elles-mêmes ne servent plus à rien. Que les voiles se déchirent. Que le bateau prend l’eau. Et qu’on a l’impression qu’il va bientôt couler. Et Jésus qui est resté, là-bas, sur le rivage.

Alors, ils se sont retournés, par regret, nostalgie. Ils ont cru voir au loin un homme qui marchait au plein milieu des flots. Un fantôme, sans nul doute. Mais l’homme s’avançait et leur tendait les bras. II leur dit simplement : « Allons, n’ayez pas peur. » Et eux, ils ont compris que c’est là, désormais, qu’ils pourraient le trouver. Au plein milieu des hommes, de leurs misères, de leurs espoirs. Là où il devait souvent ramer à contre-courant pour qu’ils puissent surnager. Et quand il serait près d’eux, que le calme reviendrait, c’est qu’ils seraient arrivés, là-bas, sur l’autre rive.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.