QU’EST-CE QU’UNE PAROLE DE FOI ?


La foi de Pierre est aussi notre foi aujourd’hui. Car Jésus, au-delà de la ques­tion posée aux Apôtres, s’adresse à chacun et chacune d’entre nous : et toi, que dis-tu de moi, pour toi qui suis-je ‘? Notre réponse sera comme celle de Pierre, très personnelle mais en même temps venant d’en haut. Car la foi ne se découvre pas au bout d’un raison­nement quasi scientifique, comme une sorte d«< eurêka ». Il y faut le secours de la grâce, la voix secrète du Père des cieux en notre coeur : « c’est mon Père qui est aux cieux qui t’a révélé cela », dit Jésus à Pierre.

LA FOI DITE AVEC NOS MOTS À NOUS

Il en est de même pour nous. Comment pouvons-nous affirmer notre foi ‘? Avec quels mots ? Ceux qui viennent du plus profond du coeur et qui nous engagent to­talement. Et pourtant qui sommes-nous pour découvrir et affirmer que Jésus est le sauveur en qui nous espérons secrètement sans le savoir clairement ‘?

Nous sommes dans la même situation que Pierre. Nos mots à nous sont bien malhabi­les à exprimer une foi claire, assurée, dyna­mique. Pourtant il ne faut pas se contenter de répéter une phrase apprise par coeur. La récitation du Credo ne suffit pas à exprimer notre foi. Il nous faut la grâce de l’Esprit Saint pour parler clairement de Jésus et de tout ce qu’il nous permet de réaliser chaque jour.

UNE FOI QUI REND PLUS SOLIDE

Laissons pour aujourd’hui la promesse des clés qui concerne Pierre et ses succes­seurs et restons-en à ce qui peut s’appli­quer à chacun de nous. C’est la fin de la première lecture qui en donne une image très concrète. Par le prophète Isaïe, Dieu promet de confier le pouvoir à un serviteur inconnu en disant : « Je le rendrai stable comme un piquet qu’on enfonce dans un sol ferme. » Merveilleuse image de ce que pourrait être notre foi quand nous répon­dons à l’appel du Christ. Nous deviendrons solides et nous ne serons pas renversés par les tempêtes de la vie. Jésus aussi a dit à Pierre : « J ‘ai prié pour toi afin que ta foi ne sombre pas » (Lc 22, 32). Il prie pour nous comme il a prié pour Pierre.

On a écrit de gros livres sur cette ques­tion de Jésus : que dites-vous que je suis ? Des personnalités connues écrivaient leurs réponses. A nous maintenant d’écrire notre réponse. Qui est-il pour nous ?

Une réponse personnelle sera toujours fragile, mais elle sera soutenue par la grâce de l’Esprit Saint qui rendra notre foi solide.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.