L’excommunication


  1. Une communauté qui se veut vivante a besoin que ses membres partagent un même projet. L’Eglise (c’est-à-dire «  la foi, l’espérance et la charité », comme la définissait saint Thomas d’Aquin) demande à ses membres l’adhésion à quelques affirmations majeures, précisées notamment par le « Je crois en Dieu » : le Dieu Unique Père-Fils-Esprit, la divinité du Christ, la vie éternelle, la résurrection de Jésus, etc.
  2. L’Eglise attend aussi de ses membres une vie morale, qui soit en accord avec leur fois : par exemple, la reconnaissance de la dignité de tout homme, quelle que soit sa race ou sa religion, le refus de tuer, le respect absolu du secret de la confession, etc.
  3. Le chrétien qui n’accepte pas ces exigences doctrinales ou morales, est finalement « mis en quarantaine ». Les autorités ecclésiales peuvent lui interdire, jusqu’à son repentir, de participer à la vie de la communauté, et donc de recevoir la communion eucharistique. On dira de ce « pécheur public » qu’il est excommunié. Ce qui ne supprime pas sa dignité baptismale.
  4. Le divorcé remarié est exclu de la communion eucharistique, selon la loi actuelle de l’Eglise catholique. Il est pourtant invité à participer à la vie de l’Eglise locale (participation à la messe, aux mouvements d’action catholique ou caritatifs, etc.). Pour beaucoup, la logique n’est pas évidente.
  5. Les sentences d’excommunication peuvent être prononcées par les tribunaux de première instance (dont le juge est l’évêque diocésain) ou de deuxième instance (le juge est alors l’archevêque). Le tribunal romain, qui joue le rôle d’une cour d’appel, est appelé tribunal de la Rote.
  6. À l’exemple des conseils de Jésus rapportés par Matthieu, l’Eglise doit se montrer patiente, fraternelle et respectueuse envers celui qui s’éloigne d’elle. Se convertir prend du temps. On a vite fait de refuser à autrui sa liberté… Quand l’esprit est le plus évangélique, dans un groupe, c’est alors qu’il y a le plus de tolérance. On ne « supporte » pas le mal, on « porte » le coupable.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.