Pour nous ramener à la vie


Dieu ne devait-il pas sanctionner immédiatement nos actions bonnes ou mauvaises ? Au lieu de cela, il se comporte comme un juge qui fait traîner les choses en longueur. En réalité, il nous laisse toujours la possibilité d’une libre option : pas de « méchant » irrécupérable, pas de juste qui n’ait à « veiller ». Vivre en chrétien relève toujours d’un choix libre. Ce respect de notre liberté est un signe de l’amour. Quand la conduite de Dieu semble étrange, crions-lui simplement : « Dans ton amour ne m’oublie pas ». Qu’il ne nous oublie pas et que nous souvenions du chemin d’abaissement de notre Sauveur, ce chemin que Dieu a voulu pour lui, c’est pourquoi (il) l’a élevé au-dessus de tout ».

Ainsi, avec l’Eglise et tous le croyants, notre joie sera de proclamer, notre joie sera de proclamer « Jésus Christ est le Seigneur », pour la gloire du Père.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.