Et moi si je me tais…


Etudiants

noyés dans leurs études,

commerciaux

grisés par leur commerce,

informaticiens

plongés dans leurs logiciels…

Ils sont nombreux

les vignerons d’aujourd’hui

qui n’ont jamais entendu parler

du Maître de la vigne.

Ils sont nombreux

ceux qui cultivent la vigne

sans savoir que quelqu’un

l’a plantée pour eux.

Et moi, si je me tais,

comment pourront-ils reconnaître

ce Vigneron amoureux et discret ?

                                                       Eric JULIEN

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.