Festin


Depuis des siècles il y songeait, à ce festin.  Au temps de Moïse, Dieu n’avait pu inviter que les Anciens du peuple à manger en sa présence sur la montagne (Ex 24,3-1 1).  Quand le Temple fut édifié, seuls les prêtres avaient part aux repas sacrificiels.  Mais par les prophètes et les sages Dieu promettait un grand festin ouvert à tous.  Enfin vint Jésus, qui réalisa la promesse.  Il y eut d’abord le festin des noces à Cana (Jn 2,1 -1 1), puis les festins sur la montagne, quand Jésus rompit le pain pour les cinq mille (Mt,l 4,13-2 1) et les quatre mille (Mt 15,32-39).  A présent, c’est le repas du Seigneur chaque dimanche, pour tous les peuples de l’univers.  Chacun est invité.  Certains refusent.  D’autres se convertis­sent et donnent leur foi à l’hôte divin, qui les accueille par le baptême.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :