… « Il ne s’agit pas d’être ‘béat’ »


Ce n’est pas parce que nous réentendons aujourd’hui ce bel évangile des Béatitudes qu’il nous faut être béats d’admiration sans plus…

Au contraire, même…  La pratique des Béatitudes engage en effet une sainteté de vie tout à fait active ? Et nous y sommes tous appelés, d’une manière ou d’une autre, différente pour chacun.  Selon le contexte, selon notre condition de vie, selon notre vocation propre, la sainteté peur revêtir bien des formes, mais elle n’est pas réservée à une élite : elle est la destinée de chaque baptisé, le chemin où il marche dès aujourd’hui.  Sans aller jusqu’à la persécution (évoquée deux fois en neuf béatitudes), il s’agit, pour chacun, d’oser se risquer, et ceci à cause de Jésus, à cause de l’Evangile, à cause du Royaume. C’est la sincérité qui compte, la vérité de l’intention, la pureté de cœur, l’engagement sans retour, la conversion décidée. C’est en ce sens que l’on est « actif » pour le Christ, pour défendre l’Evangile sans jamais regarder en arrière. La « récompense » évoquée par Jésus est moins de l’ordre d’une morale de la rétribution que de cette joie qu’il nous a promise pour toujours et qui déjà illumine le visage de ceux qui lui ont tout donné : nous en connaissons tous, autour  de nous… Ils sont les saints d’aujourd’hui.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.