Réflexion du dimanche: on avait attendu…


On avait attendu. Si longtemps attendu. Trop longtemps attendu. Comme les demoiselles d’honneur invitées à la noce, dont parle la parabole. Et puis à force d’attendre, de ne rien voir venir, on s’était endormi. Les lampes s’étaient éteintes sans qu’on n’y prenne garde. C’est qu’on y avait cru, quand on était petit. Baptême et catéchisme, et cours de religion, toutes les messes aussi, où l’on nous répétait que le bon Dieu est bon, qu’il veut le bonheur de l’homme, et qu’il donne son aide à ceux et celles qui prient. Le bonheur, parlons-en ! Et l’on n’y voit plus clair.

Mais on ne peut pas vivre tout le temps dans le noir. On cherche une lumière. L’invitation peut-être, que l’on pourrait montrer pour prouver que l’on est invité à la noce. Et même en bonne place. Mais il n’y a pas de passe-droit. Ou comme les vierges folles, on se tourne vers les marchands. Oui, il faut qu’elles soient folles. Les marchands d’illusions, qui voudraient vous faire croire qu’en chantant des cantiques on trouve le bonheur. Mais comment retomber, ensuite, les pieds sur terre. Ou les marchands tout court. Mais voilà, le bonheur, ça ne s’achète pas. Et la lampe reste éteinte.

Peut-être la lumière n’est-elle pas à chercher chez ceux-là qui prétendent avoir toutes les réponses à toutes les questions, faire toute la clarté. Si vous n’y prenez garde, ils vous montreront Dieu. Chez les marchands non plus, qui vendent des petits bonheurs. Peut-être la lumière est-elle au fond de nous. Comme une petite flamme qu’il faut entretenir. Qui nous amène à voir, chaque jour que Dieu fait, tant de signes d’espérance. Tout cet amour de Dieu à l’œuvre parmi nous, dans tant de petits gestes d’entraide et de service. Une petite flamme qui brille. Une petite flamme qui brûle.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.