Le Royaume des cieux est semblable à dix jeunes filles invitées à des noce


Des NOCES, une invitation. Dix jeunes filles : cinq d’entre elles sont insensées, cinq sont prévoyantes ou avisées selon les traductions. Les prévoyantes ont de l’huile en réserve, les insensées n’ont pas emporté d’huile… Il est vrai qu’une lampe à huile sans huile n’en est plus une ! Y a-t-il là une invitation à la cohérence de nos comportements ? « Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l’heure. » L’époux tarde à venir et les prévoyantes comme les autres s’endorment. On peut noter que ce sommeil ne leur sera pas reproché, ce qui prouve que le mot de la fin, « veillez », n’interdit pas de dormir, ce qui est paradoxal ! L’époux finit par arriver et les prévoyantes entrent dans la salle de noces, les insensées se voient fermer la porte avec cette phrase : « Je ne vous connais pas », leur dit l’époux. Que l’on peut traduire ainsi, sans doute : « Vous êtes appelées à être la lumière du monde, mais il n’y a pas d’huile dans vos lam­pes… Je ne vous reconnais pas : vous ne me ressemblez pas, vous n’êtes pas en communion avec moi. » « Veiller », c’est donc s’attacher à vivre au jour le jour cette ressem­blance avec le Père pour laquelle nous sommes faits. •                                                                                 Fiche biblique panorama

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :