Le Purgatoire


  • Le mot « purgatoire » vient du latin « purgare ». Dans cette perspective, on peut voir le purgatoire comme l’état de ceux qui, après leur mort, sont admis à partager le bonheur de Dieu, mais doivent se préparer (et être préparés) à accueillir  ce don. Qui pense être digne d’entrer en un instant dans le Royaume du Père ?
  • Le Nouveau Testament ne parle pas de purgatoire. À cause de cela, les protestants et aujourd’hui certains catholiques en nient l’existence. Il fut aussi discuté par l’Eglise d’Orient.
  • Il faut reconnaître que maintes déviations au cours des siècles passés ont rendu intolérable l’idée du purgatoire. On a imaginé l’idée d’un lieur brûlant (sorte d’enfer mitigé). On a laissé supposer que l’achat d’indulgences pouvait délivrer les « âmes captives » du purgatoire ou que Dieu voulait faire payer jusqu’à l’extrême toutes les fautes commises.
  • Mais il reste que les chrétiens (et des juifs déjà au temps de Jésus) ont toujours prié pour les défunts, pour qu’ils aient accès à Dieu. Et le purgatoire rend compte, en fait, de cette pratique constante de l’Eglise : la prière pour les défunts.
  • Aujourd’hui, on conçoit plutôt le purgatoire comme ce délai qui permet de creuser le désir de Dieu, de centrer l’amour sur Lui, de se dépouiller du « vieil homme ». Dans l’espérance et non dans le châtiment.

Une réflexion sur “Le Purgatoire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.