Le Seigneur nous confie ses biens


La première lecture brosse le portrait d’une femme « vaillante » présentée comme le modèle des fidèles de Dieu.

Elle se dépense pour les siens et « tend la main aux malheureux ».  Le fait que la sagesse biblique ait retenu cet exemple pour rappeler en quoi consiste la crainte de Dieu en dit long : tels nous devons être à la place qui est la nôtre, et c’est dans un allègre service que nous sommes appelés à

nous préparer au jour du Seigneur, ce jour qui viendra « comme un voleur dans la nuit ».

Lui, le Seigneur, en entrant dans la joie de son Père, nous a confié ses biens. Il s’en remet à nous pour les faire valoir avec le courage et l’audace de l’espérance. A chacun de veiller et d’oser prendre des risques pour faire fructifier le ou les talents reçus, en s’appuyant sur la force de l’espérance et la grâce de l’Esprit.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.