Une nouvelle année liturgique qui commence


Nous y voilà ! C’est la nouvelle année qui commence pour l’Église et le maître mot de l’évangile est

« prenez garde ». S’il est une valeur à la mode aujourd’hui, c’est bien celle-ci : le principe de précaution. Et comme à son habitude, le Seigneur cherche à me prendre à contre-pied pour m’éveiller à sa venue. À quoi faudrait-il que je fasse attention ? Faudrait-il que je fasse le pied de grue derrière la porte pour l’attendre et ainsi perdre mon temps ?

Non ! Je suis plutôt invité à sortir de ma torpeur et à ouvrir mes yeux et mes oreilles. À éveiller mes cinq sens dans l’attente de la venue du Seigneur et à prendre le temps de savourer la beauté de sa création. L’attente qui m’est demandée n’est pas une attente servile, au garde-à-vous derrière la porte, mais celle, joyeuse, de la fiancée qui attend le retour de son amant. Cette attente où se conjuguent désir et excitation.

Un jour, avant de devenir dominicain, j’étais très accaparé à préparer mon appartement pour recevoir mes amis et offrir à l’un d’eux une soirée surprise. Pris dans l’excitation des préparatifs, me régalant par avance de la magnifique soirée que nous allions passer ensemble, je ne l’ai pas entendu sonner et je l’ai laissé attendre de longues minutes devant la porte.

« Prenons garde » que l’excitation des préparatifs ne nous empêche pas d’entendre la sonnette et d’aller ouvrir la porte. Le Seigneur est là, à notre porte, le laisserons-nous entrer ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :