Toute-puissance ou patience de Dieu ?


  • Toutes ces affirmations de puissance, dans les textes de ce dimanche ! Et moi, je vois plutôt une Eglise impuissante.
  • Moi, je crois plutôt que s’il n’y avait pas, mais certes d’une façon qui nous échappe, la force de Dieu, il y a longtemps que l’Eglise serait morte ! Chaque génération a vu surgir de nouveaux croyants, de nouveaux saints.
  • Tu ne ressens pas le poids de l’indifférence croissante ?
  • Bien sûr que si. Mais je veux croire en la force de la méthode de Dieu : un appel sans contrainte. Le père du fils prodigue aurait pu lui refuser sa part d’héritage, il aurait pu l’obliger à rester dans sa maison, à ne pas s’égarer… Il ne l’a pas fait.
  • Pour qu’il retrouve de lui-même e bon chemin ? C’était risqué !
  • Cette discrétion de Dieu est le prix qu’il accorde à notre liberté. C’est d’ailleurs le problème théologique fondamental. Toute la réflexion chrétienne, depuis la première lettre aux Thessaloniciens de Paul, dès 50-51, tourne autour de cette contradiction entre les promesses extraordinaires d’un Dieu tout puissant et la constatation faite jour après jour d’un Dieu qui agit dans la faiblesse et la discrétion
  • On peut même dire qu’il se cache pour agir !
  • Qui le sait ? Regarde le renouveau de l’Eglise russe. Qui l’aurait cru, il y a 50 ans ?
  • Je suis sans doute trop impatient, et trop prêt à écouter les prophètes de malheur…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.