Moi, un messager?


[De Charles Singer, Saisons, Desclée.]

Moi, un messager, Seigneur, qui marche devant toi ? 

Mais comment préparer ta route, Seigneur,

alors que je me traîne sur mon propre chemin

et qu’il est si lourd le poids de mes jours ?

Mais comment être ta voix, Seigneur,

       alors que je m’épuise à gémir et à crier

       et qu’il m’est si difficile d’être entendu des miens ?

            Mais comment indiquer la direction, Seigneur,

            alors que j’hésite à chaque carrefour

            et que les soucis me ferment tout horizon de lumière ?

Mais comment chanter ta bonne nouvelle alors que je m’use

       aux mauvaises nouvelles quotidiennes ?

            Vois, Seigneur, il m’est impossible d’être ton messager!

            Mais déjà j’entends ta Parole qui m’est adressée, Seigneur:

« Relève-toi, rejoins tes frères: le poids n’est pas si lourd

lorsqu’on le porte ensemble, et puisque je viens parmi vous

prendre ma part du fardeau ! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :