Le sens de la fête de Noël pour les Chrétiens


Pour les Chrétiens, Noël permet de revivre symboliquement la naissance de Jésus ; pour tout le monde c’est une fête à la portée spirituelle très forte. Voici un éclairage sur la signification religieuse de Noël.

Une signification universelle

La fête de Noël constitue en premier lieu une célébration de la vie et de l’innocence. L’histoire de cet enfant né humblement, dans une étable, a un sens pour tout le monde. Lorsque l’on se réunit en famille pour fêter Noël, en accordant une place particulière aux enfants et en ouvrant sa maison à autrui, cela participe à l’esprit de Noël, que l’on soit croyant ou non. “Célébration de la vie et de l’innocence„

La place du pauvre

C’est dans cet esprit que perdure dans bien des familles la tradition de préparer une place et un couvert supplémentaire à la table du réveillon. Cette place, que l’on appelle la « place du pauvre », est prévue pour la personne, connue ou inconnue, qui viendrait sonner à la porte à l’improviste et que l’on accueillerait chaleureusement.

Une fête apparue au IVème siècle

Pour les Chrétiens, Noël est la fête la plus importante avec Pâques. Elle est apparue dans le calendrier chrétien au IVème siècle à Rome. La date du 25 décembre fut choisie pour sa proximité avec le solstice d’hiver qui s’accompagnait depuis des temps immémoriaux de rites païens. En effet, une fois le solstice d’hiver passé, le jour croit jusqu’au solstice d’été. Ce phénomène naturel du jour qui l’emporte enfin sur la nuit a toujours fait l’objet de célébrations, mais il est évident qu’il s’accordait particulièrement bien avec la symbolique de la nativité.
La fête de Noël prit rapidement l’importance qu’on lui connait aujourd’hui, en raison de son caractère magique et émouvant. Ainsi, au Moyen-Âge apparurent les premières représentations théâtrales de la nativité, puis les crèches vivantes firent leur apparition dans les églises, et enfin les petites crèches de santons arrivèrent dans chaque foyer.

Histoire de la naissance de Jésus

Voici l’histoire de la naissance du Christ telle qu’elle nous est racontée dans l’Évangile selon Saint Luc. Alors que Marie était sur le point d’accoucher, un recensement obligatoire fut décrété par l’empereur romain Auguste. Or, pour se faire recenser, il fallait retourner dans sa ville natale. Joseph entreprit donc de se rendre à Bethléem dont il était originaire, accompagné de Marie. Cependant, alors qu’ils étaient arrivés à Bethléem et que l’accouchement se rapprochait, aucun hôtelier ne voulut les loger, toutes les places étant déjà prises. C’est finalement dans une étable que le couple trouva refuge. Marie y mit donc au monde son premier-né, Jésus, l’emmaillota et le coucha dans la crèche, c’est-à-dire dans la mangeoire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :