Aujourd’hui est le premier jour du reste de ma vie


Aujourd’hui est le premier jour du reste de ma vieVivre au présent semble difficile à beaucoup. Ce fut le cas pour moi, durant de longues années. Je fus longtemps enfermé dans un double piège. Trop tiraillé entre un passé si présent qu’il m’aveuglait et un avenir trop incertain qui me rendait sourd au présent, j’en oubliais de vivre l’instant. Je ne savais pas m’inscrire dans l’ici et maintenant de ce qui m’entourait, de ce qui m’habitait, de tout ce qui surgissait dans l’espace et le temps dans lequel j’étais. Accepter de s’inscrire dans le courant de la vie, c’est reconnaitre que chaque jour est unique et qu’il n’a de finalité réelle que d’agrandir justement la vivance de la vie, pour lui donner un peu plus d’éternité.Une de mes filles me disait récemment:«Il faudrait chaque matin se mettre àgenoux pour remercier la vie d’exister. Ne pas oublier de l’honorer, de la respecter pour chaque manifestation de sa présence. Le fait que je te parle, que tu m’écoutes, si tu savais le nombre d’accords, de messages que cela suppose entre les milliards deneurones, les milliards de connexions qui doivent fonctionner toutes en même temps. La vie, c’est un miracle permanent! Nous sommes tous des dieux et on fait semblant de l’ignorer!»Quand j’ai découvert au mitan de ma vie qu’il ne s’agissait pas d’ajouter des années à la vie, mais de la vie aux années, mon regard a commencé à changer. Il me semble que j’ai été plus attentif à une foultitude de petits faits, aux balbutiements du jour, à la qualité de la lumière entre deux nuages, au scintillement d’une feuille animée par le vent, au vol d’une hirondelle, au sourire d’un passant, au regard d’un enfant. Plus sensible aussi à mon propre ressenti, à mes émotions, aux images qui naviguaient en moi et emplissaient l’essentiel de mon esprit. Pour découvrir progressivement que chaque évènement était porteur d’un cadeau, que chaque rencontre pouvait s’ouvrir sur une naissance, que chaque geste participait à l’ensemble de la création toujours en mouvement de l’univers. Que ma vie soit encore longue, ou qu’elle se révèle plus courte, je veux aujourd’hui en vivre chaque instant à temps plein.

Jacques Salomé(Extrait de 52 méditations pour vivre de Luc Templier, Éditions DERVY)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :