« Lever les yeux »


Les rois mages nous sont bien sympathiques : les traditionnelles parties de galettes suscitent beaucoup de convivialité, plus fondamentalement, ils donnent à la fête de Noël son ouverture universelle, et la manière dont ils ont su feinter Hérode n’est pas sans augmenter leur popularité. Mais au-delà de ces considérations, ils nous disent des attitudes profondes sur la foi, des enseignements à reprendre à notre compte. Ils nous apprennent, sûrement, l’adoration et l’offrande.  Ils nous redisent que le chrétien est un être en route, en chemin, toujours déplacé. Mais d’abord : ils ont « vu se  lever son étoile »  (évangile), ils ont « levé les yeux » (1ère lecture)

Lever les yeux, c’est peut-être ce qui nous fait défaut, souvent, et nous entraîne au pessimisme, à la fatalité, voire au désespoir.Etre trop terre à terre, ne plus voir que ce qui se vit au nouveau des injustices humaines et des logiques économiques, en rester aux lois implacables qui nous sont imposées du dehors et aux obligations du quotidien, pousse certains à désespérer d’un monde autre.  On ne voit plus l’horizon. On se sent débordé, dépassé par les évènements.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :