Le roman de Jonas


  • On ne lit le livre de Jonas qu’un seul dimanche ! Une seule fois tous les trois ans ! Et encore, un court extrait qui en enlève tout l’humour et la question théologique centrale. On ne retient que la conversion de Ninive opérée par la parole de Dieu. Alors que ce qui est intéressant également, c’est le fait que Jonas se refuse d’abord à obéir, et s’enfuit par la mer. Mais Dieu provoque une tempête.
  • C’est là alors qu’il est avalé par un poisson ? A dire vrai, je ne connais guère que cela, et pour moi, Jonas, c’est un peu Pinocchio !
  • La ressemblance est juste, avec ce séjour à l’intérieur du poisson, ce qui laisse le temps de la réflexion. C’est pourquoi, quand Dieu lui renouvelle sa mission, Jonas obéit. Mais il en déplore le succès !
  • Il en veut à Dieu d’avoir sauvé Ninive ?
  • Oui ! Il en veut à Dieu et à sa compassion ! Il ne veut pas, ou ne peut pas comprendre la tendresse de Dieu pour tous les hommes.
  • En gros, il aimerait que les plans de Dieu soient les siens. Sans voir qu’en pensant ainsi, il se condamne lui-même, puisque Dieu ordonne l’amour du prochain !
  • Oui. Jonas nous fait rire avec ses malheurs, et son désespoir ridicule. Mais le message de ce récit est d’une grande force : la tendresse de Dieu est pour tous. Dieu est le tout autre. Gardons-nous de l’enfermer dans nos conceptions qui risquent fort d’être trop étroites.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :