La vie de l’homme sur terre est une corvée!


« La vie de l’homme sur terre est vraiment une corvée. On ne gagne que du néant. Les soirs n’en finissent pas. Et je ne compte plus que des nuits de souffrance. Ma vie n’est plus qu’un souffle. Je ne verrai plus le bonheur. » Ainsi parlait jadis un homme appelé Job. Ainsi parlent aujourd’hui tant d’hommes et tant de femmes, tant de vieux, tant de jeunes qui n’ont plus d’espérance. Malades à bout de souffle. Et pauvres qui n’ont pas les moyens de se soigner. Ceux et celles qui n’ont pas de travail ou de toit, de papiers, de secours. Pour qui il n’y a plus aucun bonheur possible.

La belle-mère de Simon était aussi malade. Et la fièvre d’alors était maladie grave. Jésus entra chez elle. II la prit par la main. Et la fit se lever. II y a des maisons et il y a des lieux, des associations, des mouvements, des rencontres, où l’on se tient par la main, où l’on s’aide l’un l’autre à se tenir debout. II y a des maisons et il y a des lieux où des hommes et des femmes ouvrent leurs bras, tendent leurs mains. Et il suffit parfois d’une présence, d’un regard, d’un sourire, d’un seul mot pour qu’une nuit s’éclaire, qu’on se sente reconnu et que dans la maison entre un peu de bonheur.

Alors, dit l’Evangile, la belle-mère de Simon se mit à les servir. Et la ville tout entière s’est pressée à sa porte. A la porte d’une maison devenue comme un temple, devenue une Eglise où Dieu était entré. Où l’on avait enfin redécouvert ce qu’est la solidarité et l’amour du prochain. Ce sont les seules valeurs qui donneraient du sens, rempliraient le néant, raccourciraient les soirs, éclaireraient les nuits. Et qui rendraient du souffle. Et un peu d’espérance. Et puis Jésus sortit et il partit ailleurs, dans les villages voisins, pour faire d’autres bonheurs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :