Une naissance


Pour Jésus, l’Amour qui aime est toujours ca­pable de transgresser tous les interdits.  L’Amour sera toujours plus fort que la règle.  Toujours plus urgent que la règle.  Quand il ren­contre ce lépreux de chez saint Marc, c’est un exclu que Jésus rencontre.  Plus qu’une maladie médicale, la lèpre est vécue alors comme une maladie sociale.  Le lépreux, comme le malade du sida aujourd’hui, est un rejeté par la société.  Jésus le réintègre et lui recommande bien de ne pas oublier les démarches à faire pour se faire réintégrer avec la signature des prêtres.  C’est clair que la miséricorde de Jésus n’est pas une guérison mais une naissance.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :