Le désordre dans la maison


Le désordre dans ta maison

te fait hurler, Seigneur.

Et moi qui suis ta maison aujourd’hui,

je sais que je te fais hurler

quand je trahis ta confiance.

Patiemment, pourtant,

tu attends que je revienne à moi,

que je revienne à toi,

blessé de t’avoir blessé.

Blessé mais pas désespéré,

car tu ne cesses d’espérer en moi.

Seigneur, je te remercie

pour tant d’espérance :

la nuit de ta Pâque,

je vais proclamer devant tous

qu’aucune blessure

ne pourra effacer mon baptême.

Seigneur, je choisis de t’aimer!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :