L’ÉVANGILE AU PRÉSENT JEAN 2,13‑25


Les relations entre le Christ et le Temple de Jérusalem ont été à la fois empreintes de vénération et conflictuelles : il n’admettait pas les dérives d’une institution dont il annonçait d’ailleurs la fin prochaine. C’est dans ce contexte que s’est produite la réaction de Jésus au mercantilisme qui gangrenait ce lieu saint.

Dans la Maison de prière

Un « centre commercial » s’était installé dans la cour extérieure du Temple et sous les portiques: vendeurs d’animaux et de produits pour les sacrifices, changeurs de monnaie; d’où l’indignation de Jésus et son action provocatrice. Avec une pointe d’humour, nous dirions aujourd’hui qu’il « fait le ménage » dans la Maison de Dieu!,

« Ne faites pas de la Maison de mon Père une maison de trafic!» A la manière des prophètes, Jésus pose un acte fort pour contester ce qui lui paraît indigne de la Maison de Dieu. Jésus n’est pas un agitateur; il n’est pas en colère comme on l’a dit; il dénonce une situation pour susciter une réflexion et un changement.

Nous avons à préserver l’intérieur de nos lieux de culte d’activités commerciales: certains crient si vite aux « marchands du temple » !

En outre, Jésus nous rappelle que les relations de l’homme avec Dieu ne se négocient pas. Dieu ne s’achète pas. La tentation persiste de dégrader la religion en utilisation du divin.

Dans un coeur pur

Le culte du Temple de Jérusalem était une énorme organisation rituelle. Les sacrifices d’animaux et les offrandes de produits de la terre se succédaient du matin au soir. Beaucoup de fidèles y priaient sincèrement.

Mais, comme dans toutes les religions, les rites extérieurs prenaient parfois le pas sur l’intériorité. Isaïe avait averti : « Ce peuple ne s’approche de moi qu’en paroles, ses lèvres seules me rendent gloire, mais son coeur est loin de moi » (Is 29, 13) .

L’intervention de Jésus a certainement été perçue par les responsables religieux comme une affirmation que le Temple, tel qu’il était alors, était dépassé. « Les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité » Un 4, 23). « La Pâque était proche » note jean. Il est certain que cet épisode au Temple a pesé lourd dans la condamnation à mort de Jésus.

En purifiant le sanctuaire du Seigneur, Jésus nous appelle à la vérité de nos démarches religieuses et à la sincérité de notre foi. Dans quel état est notre « maison intérieure », là où le Dieu vivant et saint veut demeurer? « Ne savez‑vous pas que vous êtes le Temple de Dieu ?» (1 CO 3, 16).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :