Ils étaient étrangers


Ils étaient étrangers. Venus d’autres pays, avec d’autres cultures et d’autres genres de vie. II y en a beaucoup. Des musulmans, peut-être, avec leurs femmes voilées et leurs cimetières au loin. Ou bien des incroyants, des gens sans religion, qui ne vont pas à l’église ; « sans foi ni loi », dit-on. Mais des gens qui cherchaient. II y en a beaucoup. Ils avaient entendu parler de Jésus-Christ. Depuis le temps, vous pensez ! Deux mille ans que ça durait ! Alors ils ont demandé aux chrétiens d’aujourd’hui, qui devaient pouvoir répondre : « Nous voudrions voir Jésus. »

Tout contents, les Philippe, les André d’aujourd’hui. Car depuis des années, ils avaient l’impression d’être en perte de vitesse. Jésus qui est bien seul, qui n’a plus de succès. Quelques disciples seulement. Les églises qui se vident. Les séminaires aussi. Et voilà qu’on tenait l’occasion ou jamais. C’était le bon moment. Braquons les caméras et tendons les micros. Aussi, Philippe, André et beaucoup avec eux sont allés en parler à Jésus en personne. Mais lui leur a parlé de grain qui tombe en terre et qui donne du fruit, à condition de mourir. En leur montrant une croix.

Nous n’aurions donc jamais à montrer qu’une croix. A prendre ou à laisser. Et encore faudrait-il, pour la voir, s’engager. II avait ajouté : « Si quelqu’un veut me voir, me servir, qu’il me suive. » II nous faudrait partir à la rencontre de ceux et de celles que la vie accroche à une croix. Et marcher avec eux. Et nous suive qui peut. Présents au coeur des luttes pour la paix, la justice, un toit, la liberté, la dignité, l’emploi. Et une Europe sociale. Pour le reconnaître, lui, avant de le montrer. Le Jésus d’aujourd’hui. Jésus au quotidien.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :