Invités à l’espérance


« Jésus est venu pour rendre témoignage à la vérité, mais il ne l’impose pas, pas plus qu’il ne dénonce les manoeuvres de ceux qui veulent le perdre. »


La liturgie nous donne d’abord à méditer le poème d’Isaïe 52, 13- 53, 12, qui décrit comment des multitudes parviennent à saisir le sens de la mort du serviteur de Dieu. Elles sont témoins de son chemin de souffrance, de sa mort et de son exaltation. En suivant la progression de l’événement, elles le racontent, et le racontant, parviennent à l’interpréter. Elles avaient d’abord méprisé et rejeté le serviteur. Puis, elles se sont aperçues qu’il portait leur faute et qu’ainsi il leur épargnait leur propre perte. Cette découverte résulte de l’incroyable nouvelle qui leur parvient (53, 1) de Dieu lui-même (52, 13-15). Alors, elles commencent à prendre conscience que l’innocent se charge de leur faute et que, dans le même mouvement, il la leur enlève; il les libère de leur propre culpabilité (53, 4-7). La conversion des multitudes ne provient pas d’un discours de la victime silencieuse mais de la vue rétrospective de ses tourments. D’abord accusatrices d’une victime, elles deviennent accusatrices d’elles-mêmes.

Nous écoutons en ce jour le texte de la Passion. Nous entendons les trahisons, les souffrances endurées par le Christ, les procès mensongers dont il est victime. Jésus est venu pour rendre témoignage à la vérité, mais il ne l’impose pas, pas plus qu’il ne dénonce les manoeuvres de ceux qui veulent le perdre. Nous sommes convoqués nous aussi à faire mémoire de ce que le Christ a souffert pour nous sauver. Nous sommes conviés à reconnaître, dans la souffrance de cet innocent, la conséquence de nos propres violences et à demander pardon. Nous sommes appelés au travail de l’espérance, invités à entendre « la folie du langage de la croix », à y consentir pour en être transformés et aimer comme Dieu aime.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :