LES DISCIPLES SONT INQUIETS.


Ils se cachent car ils craignent qu’après la mort de leur Maître, on s’en prenne désormais à eux. La peur est là, palpable, qui empêche toute ouverture du coeur à la Résurrection. Les verrous ne ferment pas seulement les portes de la pièce où ils se trouvent : ils scellent aussi les âmes ! C’est l’avenir qui se ferme, l’espérance qui, soudain, se cogne la tête au portail de la mort. Et c’est à ce moment précis, en cet instant où l’angoisse est à son paroxysme, que le Christ choisit de leur apparaître, comme il l’avait fait une nuit de tempête en marchant sur les eaux d’un lac déchaîné. « La paix soit avec vous ! » leur dit‑il. Premières paroles du Ressuscité qui, brusquement, leur dessillent les yeux. La paix de Dieu qui surgit et qui vient laver le regard et rouler la pierre de leurs aveuglements. Souvent, comme les disciples, nous sommes dans l’inquiétude: la vie nous fait peur, l’avenir nous semble incertain, tant de soucis nous assaillent face auxquels notre foi semble ne pas faire le poids.

Prendre alors, dans la prière, le temps de nous interroger: laissons‑nous vraiment le Christ se tenir au milieu de nous, comme il se tint ce jour‑là « au milieu d’eux »? Laissons‑nous le Ressuscité venir nous habiter, malgré tous les verrous de notre coeur ? Laissons-nous sa paix nous envahir ?

Comme Thomas, oser l’abandon dans la foi, tourner notre regard vers le Christ et lui dire : « Mon Seigneur et mon Dieu! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :