Il m’est arrivé


IL M’EST ARRIVÉ, il y a quelques années, de commenter les textes de ce 4ème dimanche de Pâques dans une petite église de montagne. Je ne connaissais pas les habitants, et eux‑mêmes ne me connaissaient pas. Après la messe, un des anciens du village n’a pas manqué de me faire remarquer que je né connaissais pas mes brebis et que je devais sans doute venir de la ville parce que je ne connaissais rien à leur vie, et rien à leur métier de berger. Bien évi­demment, le ton était à l’humour. La lecture de l’évangile d’aujourd’hui me remet tout naturellement cet échange en tête.

L’image du berger nous parle sans doute bien moins qu’elle ne parlait aux contemporains de Jésus. Mais je ne crois pas pour autant qu’il soit néces­saire d’avoir été berger pour comprendre l’évangile de ce jour et décou­vrir toute la force d’amour inscrite au plus profond de cette parabole. Jésus est le bon berger parce qu’il paie de sa personne jusqu’au don de sa vie, qu’il connaît ses brebis et qu’il porte le souci de toutes les brebis pour les rassem­bler en un seul troupeau. L’ancien du village m’a fait découvrir combien un troupeau était important pour son ber­ger. Le troupeau est toute sa richesse, et bien souvent sa seule richesse. Dès lors, chaque tête du troupeau compte. Jamais un berger ne peut se résoudre à abandonner ou à perdre une de ses bre­bis: ce sont elles qui le font berger à la manière même dont nos communau­tés sont appelées à faire se lever au milieu d’elles des pasteurs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :