Il y avait une grande pièce


II y avait une grande pièce, toute prête pour un repas. Et ils se mirent à table. Pour un repas de fête. Et je les ai regardés. II y avait là Judas, qui bientôt sortirait pour aller le livrer et toucher son argent. Et il y avait Pierre qui, demain, le renierait. II y avait les autres, qui allaient prendre la fuite quand tout tournerait mal. Et il y avait Jésus, qui suerait sang et eau. Et je voyais ces hommes avec leur pesanteur. Non pas corps éthérés pour notre dévotion. Mais hommes à part entière. Des hommes autour d’une table.

Puis pendant le repas, Jésus dit ces paroles qui resteraient célèbres : « Ceci est mon corps, ceci est mon sang. » Alors il m’a semblé entendre des voix d’hommes, voix de femmes, voix d’enfants, des voix qui me disaient : « Le vois-tu notre corps ? Et notre sang qui coule ? » Des images défilaient. Les corps de réfugiés, squelettes ambulants, qui meurent le long des routes. Le sang de ceux qu’on tue, qu’on torture, qu’on massacre. Les mains des travailleurs qu’on repousse, qu’on refuse. Et ceux qui donnent leur sang. Alors, j’ai cru entendre : « C’est mon corps, c’est mon sang. »

Et Jésus s’est levé, il a quitté la table et il s’est avancé. II a tendu la joue à ceux qui le frappaient. II a tendu les mains à ceux qui le clouaient. II a ouvert les bras à ceux qui le pendaient. Exposant sa poitrine. Et il en a coulé et du sang et de l’eau. Corps livré. Sang versé. Sans doute était-ce là la route qu’il nous montrait, à nous qui prétendions le fêter, l’adorer dans son corps et son sang. Un corps ressuscité, pour avoir tant aimé. Aussi nous reste-t-il à dire, nous aussi : « Où veux-tu que nous allions faire les préparatifs pour ton repas pascal ? »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :