il suffit parfois de si peu…


Il suffit parfois de si peu…

« Dis-moi, combien pèse un flocon de neige ? »

demande la mésange charbonnière à la colombe.

– « Rien d’autre que rien » fut la réponse.

Et la mésange raconta alors cette histoire :

« J’étais sur une branche de sapin

quand il se mit à neiger,

 tout doucement, sans violence.

Et je me mis à compter les flocons

 qui tombaient sur ma branche.

Il en tomba 3 751 952.

Lorsque le 3 751 953e tomba,

– rien d’autre que rien –

comme tu l’as dit,

la branche cassa. »

Sur ce, la mésange s’envola.

La colombe,

une autorité en matière de paix

depuis un certain Noé,

réfléchit et se dit finalement :

« Peut-être ne manque-t-il qu’une personne

 pour que tout bascule et que le monde vive en paix. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :