L’enfant du pays


Entendez-vous le murmure des gens de Nazareth ? Ils ont raison, ils se posent les questions que tous nous nous poserions si un jeune voisin trentenaire venait se présenter pour nous annoncer « Dieu ». « D’où cela lui vient-il ? Quelle est cette sagesse ? Que lui arrive-t-il ? On le connaît, on le connaît même très bien ! Son atelier, sa famille, ses habitudes, on peut vous en parler ! » C’est ainsi que leurs évidences vont arrêter leur quête et leur questionnement. Les habitants de Nazareth en sont arrivés à cette conclusion tranchée : « On le connaît bien, donc rien ne le distingue de nous ! » Ils sont vraisemblablement intrigués par l’enfant du pays, mais ils en restent au choc du scandale, le rejetant, lui qui les dépasse. C’est la triste histoire de la foi qui, pour beaucoup, peu à peu cède et se réduit sous le poids du quotidien. À force d’entendre distraitement, de prier par habitude, ou même de ne plus prier… Jésus devient trop connu, il ne dérange plus, ne provoque plus, ne stimule plus et nous nous habituons à lui. Le quotidien domine par ses urgences : mes enfants, mon travail, ma paroisse… et, comme dans l’évangile, aucun miracle n’y sera possible tant le désir est asséché, tant ­l’enthousiasme est affadi. La présence de Jésus devient banale ! Nous prétendons tellement le connaître, le considérant comme tellement d’ici que le risque est grand de ne plus ­vouloir marcher et avancer vers chez lui. Il ne s’agit pas de fuir notre quotidien, il s’agit, comme pour les gens de Nazareth, d’entendre la nouveauté étonnante de celui qui est Chemin, Vérité et Vie, nous conduisant toujours plus loin que notre propre horizon.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :