Deux par deux (1)



Jésus vient de subir un échec, chez lui à Nazareth, où les gens de son village ne l’ont pas écouté. « Nul n’est prophète en son pays » ! C’est ce moment précis qu’il choisit pour envoyer ses disciples en mission. Pas de temps pour le découragement. Il faut aller de l’avant ! Pas si facile pour ceux qui, jusqu’à présent, ont suivi le « maître » et doivent désormais se lancer sans lui… Comme le prophète Amos qui avoue n’être que « simple bouvier », ils n’en mènent pas large ! Ont-ils les compétences requises pour une telle mission ? Seront-ils à la hauteur ? Questions que nous nous posons, souvent, nous aussi. Jésus donne trois consignes aux disciples. D’abord, ne pas partir seul mais « deux par deux ». L’évangélisation n’est pas une affaire individuelle, mais communautaire. Dans l’Église, on ne « travaille » jamais pour son propre compte ! « Nous ne pouvons pas donner la foi, mais nous, nous pouvons nous donner ! », disait Madeleine Delbrel.
Deuxième recommandation : n’emporter que le strict nécessaire. Autrement dit, ne pas rester « attaché » par des préoccupations matérielles, des soucis de « carrière », des peurs face à l’avenir. L’évangélisation suppose d’être libre, tant vis-à-vis de soi-même que du « monde » ! « Seigneur, que je place ma joie en toi seul… », priait un chartreux.
Troisième instruction : ne pas craindre l’indifférence, le refus, la hargne. La vérité de la Bonne Nouvelle peut faire peur, attiser des résistances. L’évangélisation n’est pas une question de séduction ni de popularité ! « Il est effrayant de voir à quel point le catholicisme dérange peu la vie des hommes ! », écrivait Julien Green. Trois consignes toujours bien utiles aujourd’hui aux disciples timorés que nous sommes !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :