La foule était nombreuse


La foule était nombreuse. Cinq mille hommes, dit-on. Et il y avait aussi des femmes et des enfants. Et tous, ils avaient faim. Faim de ceux qui, au loin, rêvent d’un peu de riz. Faim de ceux qui en sont à fouiller les poubelles à deux pas de chez nous. Faim d’emploi, de travail, pour ceux et celles qui sont devenus inutiles. Faim d’un toit, d’une maison, pour ceux et celles qui vivent à l’étoile qu’on dit belle. Faim de paix, de justice et d’un peu de respect. Et plus il y a de riches, plus il y a de pauvres. II n’y a pas de miracle.

Philippe l’a bien compris. Deux cents jours de salaire ne seraient pas suffisants pour que chacun reçoive un petit morceau de pain. La misère est si grande qu’on se sent impuissant. Le mieux ne serait-il pas de veiller à ne pas devenir pauvre soi-même ? II y en a tellement! On répond aux appels en faveur des pays en voie de développement : une goutte d’eau dans la mer. On donne bien une pièce à ceux qui tendent la main mais demain, c’est certain, ils seront encore là. Cinq pains et deux poissons, qu’est-ce que cela pour tant de monde ? II faudrait un miracle.

Car il y avait là, dans la foule, un garçon qui avait de quoi manger : cinq pains et deux poissons. Peu de chose, sans doute, mais suffisant pour lui. Et voilà que l’enfant a offert son panier. Jésus a pris les pains, il a pris les poissons, les a distribués et tout le monde, toute la foule a mangé à sa faim. II y eut même des restes. Une volonté de partage, un désir, une recherche de solidarité et un regard nouveau que l’on pose sur le monde et la société et tout pourrait changer. Quand les hommes s’y mettent, Dieu peut faire des miracles.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :