Magnificat


Il m’est agréable, à la lecture de l’évangile de cette fête de l’Assomption, d’évoquer le deuxième mystère joyeux de la belle prière du rosaire. La joie est au rendez‑vous. Joie de jean qui tressaille dans le sein de sa mère. Joie de Marie qui exulte. Bon­heur d’Élisabeth devant sa cousine qui vient la visiter. Joie de la rencontre. Joie démesurée de deux personnes qui croient à la parole du Seigneur. Ce qui leur a été dit n’est plus promesse mais accomplissement. A Dieu, tout est pos­sible! Magnificat!

Dans sa lettre apostolique ouvrant l’an­née du Rosaire, le pape Jean‑Paul II nous invite à « cheminer avec Marie à travers les scènes du Rosaire, à nous mettre à l’école de Marie pour lire le Christ, pour en pénétrer les secrets, pour en comprendre le message. » La fête de l’Assomption nous invite à nous lais­ser visiter à la manière d’Élisabeth par celle que Bernadette, sur les bords du Gave appelait « la belle dame ». Nous laisser visiter par Marie, c’est nous mettre à son écoute, et contempler au travers de son regard et de sa vie, la vie dû Christ lui‑même. Nous laisser visiter par Marie, c’est nous laisser visi­ter par Dieu lui‑même

Sans toujours savoir où elle allait, sans toujours comprendre les desseins de Dieu, Marie a dit oui à l’ange. Elle a dit oui à la volonté de Dieu. Et cette parole, elle ne l’a jamais reprise. Au pied de la croix, Marie ouvre l’âge de la foi. Son Assomption préfigure la destinée de l’humanité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :