L’Evangile au présent (3 et fin)


Témoin

Marie aurait sans doute pu rester dans le recueillement et la contemplation du don qui lui était fait, du don qui était fait au monde… Elle sort. Elle part. Elle marche. Elle ne peut garder pour elle Celui qui est sorti du Père pour venir jusqu’à nous.

En cela encore, elle est figure et prémices de l’Église. Le rassemblement fondé par le Christ n’a pas pour vocation d’en rester là ; son destin est de sortir, de se risquer sur les routes humaines pour faire part à tout homme du salut et de la joie messianique. Une Église tournée vers elle‑même et cantonnée dans le cercle de ses organisations ne serait pas l’Église. Elle est, par nature et vocation, missionnaire.

Marie nous entraîne en visitation.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :