L’ÉVANGILE AU PRÉSENT JEAN 6,60‑69


Avant le mariage, les époux écrivent leur intention de fonder un foyer chrétien. A la fois confiants et lucides, ils expriment leur choix de vie. Les textes de ce dimanche nous disent la difficulté et la valeur des choix de vie

et de foi.

A l’heure des choix

Les Hébreux venaient d’entrer dans la Terre Promise. Le désert avait révélé, hélas, leur fragilité et leur inconstance. Josué réunit donc les tribus au grand complet à Sichem. Avant leur dispersion, il leur propose une profession de foi solennelle et fondatrice.

jésus place également les Douze devant un choix de vie. Face à la débandade de beaucoup de disciples, il leur dit: « Voulez-vous partir, vous aussi ? » Dans leur choix, ils jouent leur avenir et celui de l’Église.

Paul, dans sa lettre, propose lui aussi aux Ephésiens un choix de vie en couple chrétien. Les époux sont invités à s’aimer « comme le Christ aime l’Église »: un choix d’amour fait de don total, de tendresse, de pardon, de respect et de souci de l’autre.

S’engager dans la confiance

Dans le contexte actuel, beaucoup de jeunes et de moins jeunes hésitent aujourd’hui à faire des choix qui engagent. Si certains s’accommodent du provisoire, d’autres en ressentent la fragilité et souhaitent poser les bases de choix fermes en faisant confiance.

« C’est le Seigneur que nous voulons servir », ont clamé les Hébreux à Sichem. Cette profession de foi est restée une référence, malgré de sérieux coups de canif à ce contrat solennel. Les Douze apôtres, par la bouche de Pierre, ont opté pour le Christ. Pour eux tout n’était pas joué pour autant, surtout à l’heure de la Passion. Néanmoins, ils ont pris parti pour l’Évangile et l’engagement sera tenu jusqu’au bout.

Faire un choix définitif est redoutable, mais cette décision fonde l’avenir.

Opter personnellement

« Elle est restée la seule croyante de la famille », confiait ces jours‑ci un homme venu préparer la sépulture de sa mère… « Au bureau, je suis seul croyant », disait un autre… Si autrefois on croyait comme tout le monde, aujourd’hui la foi est plus une option personnelle.

Croire est « donné par le Père », dit jésus. Mais c’est aussi une décision personnelle qui surgit de la rencontre du Christ. Cet acte de foi n’est certes pas une assurance tous risques, mais l’attachement au Seigneur éclaire notre route.

Face aux petits dieux modernes que nous façonnons et qui nous asservissent, nous n’avons jamais fini de choisir le Christ. « Apprends‑nous, Seigneur, à te choisir chaque jour! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :