Les divorcés remariés


  • Dans un Semainier chrétien d’il y a quelques années, il y avait une proposition pour célébrer l’engagement d’un homme et d’une femme sans sacrement de mariage. Et le prêtre finissait en appelant la bénédiction de Dieu sur ce couple.
  • Oui. Parce qu’il arrive que des jeunes ne se jugent pas encore aptes à vivre leurs couple en référence à l’alliance entre le Christ et son Eglise, ou que le prêtre ne juge pas opportun de lier ce couple un peu immature par le sacrement du mariage.
  • La proposition visait aussi des divorcés remariés. Mais Benoît XVI, lors de sa visite en France, a rappelé qu’une telle bénédiction n’était pas acceptable. C’est ce qui s’appelle fermer la porte.
  • Elle n’était pas vraiment ouverte… L’Eglise appuie sa doctrine sur des motifs théologiques, sur l’indissolubilité du mariage nettement affirmée par le Christ.
  • L’argumentation est connue.
  • En tout cas, on ne peut pas l’accuser de ne pas prendre au sérieux nos engagements d’hommes.
  • Pas sûr. Car je ne trouve pas bien correct qu’un divorcé puisse se marier religieusement pour peu qu’il n’ait été marié que civilement jusque là. Ni qu’il puisse obtenir une annulation de mariage.
  • Ce sont les limites du droit canonique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :