Es-il permis à un mari…?


« Est-il permis à un mari… ? » Et la femme, ne pourrait-elle pas renvoyer son homme ? La question n’affleure pas dans les esprits, même s’il existait au temps de jésus des recours – exceptionnels – devant tribunal qui permettaient à l’épouse de reprendre sa liberté.

La question est un piège. Quelle que soit la réponse de Jésus, on va pouvoir le ranger dans un camp: celui des rigoristes ou celui des laxistes. Mais lui, comme souvent, ne répond pas à la question. Il n’entre pas dans le débat juridique. Il va beaucoup plus profond, à la naissance même de l’amour et du couple humain. Il rappelle la parole créatrice, celle qui murmure à jamais aux oreilles de l’homme et de la femme leur vocation partagée.

Aucune supériorité masculine sur la femme. L’être humain a été « créé homme et femme ». Que l’on ne fasse pas de l’épouse l’inférieure de son mari qui pourrait disposer d’elle à sa guise: ce serait «séparer ce que Dieu a uni».

Chaque époque aura ses problèmes et ses aménagements juridiques. Jésus n’a pas voulu parler en homme de Loi. Il refuse cette question « machiste ». Il volatilise le piège des casuistes en montrant la ligne de mire de l’amour humain né de l’amour de Dieu.

Qu’on n’en déduise pas des interdictions, des règles, un code! Le regard de jésus vient de plus haut et va plus loin. Il nous redit le bel enjeu qui éclaire la rencontre respectueuse et aimante de l’homme et de la femme.

Gérard BESSIERE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :