Vous serez mes témoins aujourd’hui…


Si vous faites l’effort de mieux connaître les traditions que vous avez reçues, sans chercher à les imposer

  • C’est curieux de voir dans l’Evangile comment Jésus se situe par rapport aux traditions de son époque. De temps en temps, tu as l’impression qu’il s’y soumet sans discussion. Il envoie le paralytique guéri faire constater sa guérison et lui enjoint d’aller « voir le prêtre ».
  • Il commence en effet sa vie publique en allant dans les synagogues.
  • Et à d’autres moments il revoie les objecteurs dans les cordes…
  • Mais tout en leur faisant comprendre que les traditions valent d’abord à partir du sens qu’elles ont pour son Père.
  • J’aime cette superbe parole : « Ce n’est pas l’homme qui est fait pour le sabbat, mais le sabbat pour l’homme. »
  • Nos responsables devraient bien en prendre de la graine, quand ils opposent la tradition et la loi pour ne pas reconnaître les demandes des divorcés remariés et bien d’autres sujets brûlants dont on a pourtant parlé en toute liberté dans notre dernier synode diocésain.
  • Hélas, de ces sujets brûlants et de ce qu’on en a dit, on n’en trouve aucune trace dans les Actes du Synode.
  • On continue à nous objecter la doctrine et la discipline de l’Eglise comme si ces traditions étaient immuables.
  • Bien les connaître, oui, mais pour continuer à chercher le sens dont notre humanité a besoin aujourd’hui.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :