Jésus vient. Il est le Verbe fait chair


  • A Noël, Jésus naît comme tout enfant des hommes. Il est un bébé entre les bras de sa mère.
  • Pourtant, cet enfant qui fait notre joie est unique. Car la personne qui a pris corps et âme dans le sein de Marie est celle du Fils de Dieu ! C’est donc celle du Verbe de Dieu : sa Parole, la deuxième personne de la Trinité dont nous dirons dans notre Credo qu’elle est « engendrée de toute éternité, non pas créée, Dieu né de Dieu, lumière née de la lumière, vrai Dieu né du vrai Dieu. »
  • Mais peut-on préciser quelque peu cette réalité qui dépasse tellement notre compréhension ? Pour exprimer cette « descente » du Verbe en Jésus, la Tradition parle d’ « incarnation  » puisque saint Jean a écrit : « Le Verbe s’est fait chair. » (Jn 1,14)
  • La question est sans détour : comment le Fils de Dieu, Dieu égale au Père, a-t-il pu assumer une vie d’homme, une humanité pleine et entière ? La seule réponse est la vie elle-même de Jésus, une vie « plus qu’humaine ». La variété, la richesse, la profondeur de son existence ne cessent d’interroger tout homme qui lit ou entend les Evangiles. Jésus se situe au-dessus, au-delà de toute manière humaine d’exister. Jésus est la référence pour les meilleurs des hommes, depuis 2000 ans.
  • Il semble que nous comprenions mieux aujourd’hui les raisons de cette incarnation. Elle nous dévoile l’amour de Dieu qui se met à notre niveau, en Jésus Christ. Saint Irénée (un évêque de Lyon) l’avait clairement dit : « Dieu est devenu homme pour que l’homme devienne Dieu. » Mais la pensée de beaucoup dans l’Eglise conduisait à affirmer que le Christ était venu seulement prêcher une belle morale et que la Divinité nous surveillait du haut du ciel, distribuant récompenses ou châtiments selon nos faits et gestes.
  • Jésus, par exemple dans la parabole de l’enfant prodigue, nous dévoile ce qu’est le Dieu Amour. C’est aujourd’hui sa tendresse qui nous interroge : « Qui donc est Dieu pour nous aimer ainsi ? Qui donc est Dieu pour se lier d’amour à part égale ? Qui donc est Dieu, s’il vient à nos côtés prendre nos routes ? (L 82)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.