Il n’y a pas de noël sans étoile


Il n’y a pas de Noël sans étoiles. Bien sûr il y a celles que nous découpons gentiment et naïvement dans du papier doré, celles que l’on colle sur les paquets de cadeaux, qu’on attache à l’arbre de Noël.

On essaye de les concurrencer par ces myriades de lumières que nous accrochons dans les rues de nos villes et nos villages.

Pourtant elles resteront toujours à notre mesure, mesquines et même ridicules en comparaison de ces vrais astres, ceux de nos nuits étoilées qui, lorsqu’on lève les yeux, nous rendent bien humbles tout en nous dilatant le cœur.

Les scientifiques suivant les observatoires sur satellites ne sont pas si romantiques. Ils nous font des calculs et des estimations de ces univers inconnus dépassant notre imagination. Pourtant, en admirant les images de ces mondes qu’ils nous transmettent, ne nous arrive-t-il pas de nous émerveiller comme ces petits enfants qui découvrent leur premier arbre de Noël ?

Et, si nous sommes croyants, nous nous disons : qu’il doit être magnifique en puissance celui qui a lancé les mondes.

Et de cet “arbre de Noël” aux dimensions vertigineuses part, en cette Nativité, une étoile qui, comme elle le fit pour les mages d’Orient, nous conduit vers un petit enfant nouveau-né, couché dans une mangeoire.

Cet enfant est Parole de Dieu, Parole qui est Lumière brillant dans les ténèbres. Cet enfant, lorsqu’il sera grand, nous révélera une chose étonnante : Dieu n’est qu’Amour.

Alors ce monde lancé dans le néant au jour Alpha de la Création par Dieu qui n’est qu’Amour ne peut être que geste d’amour aboutissant à l’achèvement total au jour Oméga ! Époustouflant !

Oui, qu’il doit être magnifique en puissance celui qui a lancé les mondes. Mais qu’il doit être plus magnifique encore en amour, celui qui, pour chasser la crainte ou la peur qui pourraient nous assaillir face à cette puissance et cette majesté, s’est fait petit enfant.

Qu’il doit être proche des hommes, ces moins que rien, résidus de la poussière des galaxies, qu’il doit être proche pour affirmer : ce que vous ferez au moindre de ces petits, c’est à moi que vous l’aurez fait.

En cette fête de Noël rappelons-nous que Dieu en Jésus-Christ ne s’est pas seulement implanté chez nous au temps de l’empereur Auguste, ce qui est déjà inimaginable, mais encore et surtout qu’il s’identifie à chaque homme que nous rencontrons et plus particulièrement au pauvre, au démuni, à l’infirme, au sans-papiers, au sans domicile fixe…

En ce jour de fête, nous rappeler cela ne doit nous donner ni mauvaise conscience ni assombrir la lumière dans nos yeux, ni diminuer la joie de nos cœurs. Savoir cela doit, au contraire, l’amplifier, la faire déborder, rayonner généreusement. En effet, sachant de quelle, grâce et tendresse, de quel bonheur Dieu nous a comblés comment ne pas crier notre joie, comment ne pas la partager, la semer autour de nous par tous les moyens, les cadeaux n’en sont qu’un petit signe.

Gloire à Dieu” chantent les anges après l’annonce aux bergers, puis ils continuent en annonçant la “paix aux hommes qu’il aime”.

La paix, la sérénité, l’entende fraternelle devra, devrait régner entre ces hommes et ces femmes qui tous ont le même Père, qu’ils le savent ou qu’ils ne le savent pas, qu’ils l’appellent de noms qui sont aussi variés que leurs cultures. Gloire à Dieu qui s’est fait homme afin que les hommes puissent devenir Dieu.

Dans quelques jours, les lumières de nos rues seront rangées jusqu’à l’année prochaine mais la lumière qui s’est levée en nous en cette nuit ne devra jamais s’étendre. Puisions-nous tous rester comme des étoiles qui éclairent la route de ceux avec lesquels nous vivons. Puissent-ils, grâce à notre petite lumière, et pour leur joie, trouver Celui qui est la Lumière du monde, qui est Amour et Tendresse.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.