Ils n’en croyaient pas leurs yeux


Les bergers, tout tremblants, n’en croyaient pas leurs yeux. Ce Dieu que l’on disait tout là-haut dans son ciel, dont ils avaient appris à craindre les jugements et la toute-puissance, était là devant eux. Comme un petit bébé. Car Dieu avait voulu apprendre à aimer au sein d’une famille. Heureux d’être allaité, emmailloté, bercé. Et découvrant l’amour chez des parents qui s’aiment. Qui le couchent dans une crèche comme dans un berceau. Qui s’enfuient avec lui quand il est en danger. Qui le cherchent partout quand il s’est égaré. Et qui triment dur pour arriver à l’élever. Jamais, au grand jamais, les bergers n’oublieraient cet enfant sur la paille.

Les hommes, tout bouleversés, n’en croyaient pas leurs yeux. Car, quand Dieu eut appris ce que c’était qu’aimer comme un pauvre peut le faire, il prit la route des hommes, pour mettre en pratique ce qu’il avait appris et aimer à son tour. A cent lieues des Hérode qui se servent du pouvoir à leur propre profit. A cent lieues des Pilate qui se lavent les mains pour ne pas se mouiller. A cent lieues des grands prêtres qui écrasent les hommes sous le joug de leurs lois et qui crient au blasphème quand on prétend que Dieu a bien plus de coeur qu’eux. II partit au-devant des hommes qui attendaient quelqu’un qui les respecte et quelqu’un qui les aime. II aima jusqu’au bout. Jamais, au grand jamais, les hommes n’oublieraient cet homme sur la poutre, la poutre de la croix.

Telle est, de la paille à la poutre, de la crèche à la croix, et de Noël à Pâques, l’aventure de l’amour. L’aventure d’un Dieu qui voulut être un homme pour que les hommes aient autant de prix que Dieu.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.