j’étais content


J’avoue que j’étais content,

 Seigneur,      

lorsque, l’été dernier,

je voyais un peu partout en France

des affiches avec, en énormes caractères:

« Aimez vos ennemis. »

Pour une fois,

ces panneaux publicitaires disaient la vérité.

En plus, ils n’avaient rien à vendre.

Peut‑être sommes‑nous trop habitués

à tout pouvoir acheter sans rien devoir à personne

pour avoir encore le coeur bouleversé

par tes mots, Seigneur.

Mais au fond de chacun,

très profondément quelquefois,

sommeille le désir de gratuité,

le désir de vivre un peu follement, sans intérêt,

de vivre sans condamner ni trahir,

simplement pour le plaisir d’être et de donner.

Pour le plaisir de te ressembler.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.