Un délai de grâce 


Des gens vinrent rapporter à Jésus

L’affaire des Galiléens que Pilate avait fait massacrer

pendant qu’ils offraient un sacrifice.

Quelle actualité dans cette page d’Evangile !

Des gens massacrés… des victimes d’accident

(voiture, montagne…)… c’est si fréquent !

Comme autrefois, on cherche une raison

Ou un coupable de ces tragédies.

Ce que l’on disait de ton temps, Seigneur Jésus,

On l’entend encore parfois : « C’est Dieu qui les a punis ! »

Mais toi, tu nous redis : ces victimes du massacre de Pilate…

Et de tous les Pilate modernes,

Ces victimes de la tour de Siloé…

Et de tous les accidents d’aujourd’hui :

Ils ne sont pas plus coupables que les autres !

D’autres fois, on t’accuse toi-même, Seigneur,

De la mort des gens :

« Pourquoi Dieu m’a-t-il pris mon enfant, mon mari ?

Pourquoi Dieu laisse-t-il les assassins agir ?

Pourquoi n’empêche-t-il pas tous ces malheurs ?

Nous cherchons des coupables, au lieu d’entendre tes appels

A travers ces douloureux événements du monde.

Pour toi, d’abord, il n’est pas question de culpabilité,

De péché à punir

Tu es très clair sur ce point :

Ces Galiléens n’étaient pas plus grands pécheurs que les autres…

Les personnes tuées par la chute de la tour

N’étaient pas plus coupables que les autres habitants de Jérusalem.

De tels événements tragiques sont un rappel

De notre propre fragilité et un appel à la conversion :

Si vous ne vous convertissez pas, vous périrez tous de même !

Se convertir : se détourner de soi-même pour regarder Dieu…

Renoncer à notre façon de penser, de juger,

Pour rejoindre la pensée, le jugement de Dieu.

Or ta pensée, Seigneur, ton projet,

C’est que l’homme vive avec toi dans la confiance.

La preuve que tu n’es pas un Dieu qui punit, c’est ta patience.

Tu es ce vigneron qui espère toujours

Que le figuier planté dans sa vigne finira par donner du fruit.

Mais tu insistes

Pour que je ne remette pas au lendemain ma conversion.

Demain risque d’être trop tard !

Seigneur, aide-moi à bien utiliser le temps que tu me donnes !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :