Le Père, le fils, ou le frère aîné ?


La parabole du fils prodigue est certainement l’une des plus « ouvertes » de l’évangile de Luc. Le lecteur, mieux encore, le priant pourra y entrer en fixant ses yeux sur le Père, riche en miséricorde, ou se retrouver dans le fils prodigue ou encore se reconnaître dans le frère aîné qui a du mal à entendre et à voir tant de gestes de tendresse… Parler de richesses, de testaments, de partages, cela nous arrive à tous. Se sentir seul et loin de son père, cela peut nous arriver aussi. Pourtant, nous qui sommes chrétiens, nous n’avons pas le sentiment de nous détourner radicalement et nous comptons déjà sur l’amour plein de tendresse du Père. La parabole nous fait relire nos situations familiales parfois tendues. Ou elle nous fait retrouver des désirs de « retours », le nôtre, ou celui d’un autre… Oui, Jésus fait mouche dans ce récit plus qu’expressif.
Le texte n’appelle pas simplement à une contemplation du père, du fils, ou du frère aîné, mais nous met en route vers le « grand retour » qu’est le Carême.
La conversion, c’est se tourner à nouveau vers le Père, et donc vers nos frères et soeurs, pour refaire les alliances rompues, pour guérir les blessures, en croyant, en vivant le pardon toujours possible malgré le poids de nos histoires fragiles.

Un des plus grands défis de notre époque est sans doute de croire à la « création nouvelle », non seulement du point de vue de l’écologie de notre planète, mais plus encore de nous-mêmes, en nous laissant faire, en tombant dans les bras du Père qui nous accueille et nous embrasse.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :