Tu sais bien que je t’aime !


L’ EVANGILE de ce jour est au der­nier chapitre de Jean. Le livre se referme. L’histoire reprend son cours, avec ses bons jours et ses mauvais jours, avec ses bonnes pêches et ses mauvaises pêches. Les hommes qui s’étaient arrachés au lac et à leurs filets pour suivre Jésus sont de retour, sur la rive. Pierre mène le groupe. Le temps est aux vieilles habitudes et les pêcheurs retrouvent leur métier. Comme si rien n’avait été, comme si rien n’avait changé. Ils reprennent leur barque et ils reprennent le large. Au sortir de la nuit, au petit matin, alors qu’ils reviennent bredouilles de la pêche, un inconnu les interpelle depuis le rivage. Il s’intéresse à eux, à leur besoin, à leur faim. « Avez-vous un peu de poisson?» Et l’inconnu se mêle de leur vie et de leur métier. «Jetez le filet à droite ! » II en faut une dose de confiance pour jeter une fois de plus le filet. L’inconnu les appelle à une dis­ponibilité physique, et par là même à une réelle disponibilité intérieure. C’est au cœur même de leur vie, en exerçant leur métier, que Pierre et ses compagnons font l’expérience spiri­tuelle de la puissance du Christ qui les saisit et qui rend leur pêche fructueuse. L’avenir s’ouvre grand : « C’est le Seigneur ! » s’écrit Pierre avant de se jeter à l’eau. Notre vie quotidienne est lieu de la rencontre avec Dieu.Puissions-nous prêter attention à notre vie, et, à la manière de Pierre, nous jeter à l’eau. « Seigneur, tu sais bien que je t’aime. »  

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.