LE RABBI DE NAZARETH


LE RABBI DE NAZARETH arpente le parvis de la cathédrale. Saisissant l’occasion, des passants l’interrogent sur le salut. Sortant de la célébration dominicale, certains font valoir leurs titres de gloire : « Nous avons mangé et bu en ta présence, et tu as enseigné sur nos places. » Ne venons-nous pas d’écouter ta Parole, de recevoir ton Corps et ton Sang en nourriture ? À notre grande stupeur, nous l’entendons répondre : « Je ne sais pas d’où vous êtes. Éloignez-vous de moi, vous tous qui faites le mal. » Peut-être avons-nous déjà pris place avec ces paroissiens parmi les élus, un peu comme on souscrit une assurance-vie, discrètement. Les propos du maître ébranlent nos certitudes. La pratique religieuse ne suffit donc pas à garantir l’entrée dans le Royaume, pas plus que les oeuvres de charité ? Le découragement nous guette. Tant d’efforts pour rien !

La parole de Dieu désire nous rejoindre au plus creux de nos désillusions, en ce lieu intime où nous nous reconnaissons démunis, fragiles, vulnérables, simplement humains. Écoutant Jésus dire par deux fois : « Je ne sais pas d’où vous êtes », le cri de l’aveugle peut alors jaillir du tréfonds de notre coeur transpercé : «Jésus, Fils de David, aie pitié de moi ! » (Lc 18, 38.) Si nous acceptons notre impuissance à réaliser notre salut par nos seules forces, la porte étroite s’ouvre largement, nos yeux aussi. La « porte des brebis » (Jn 10, 7), c’est Jésus les bras étendus sur la croix, embrassant l’univers. Attiré par le Père, il attire à lui les hommes de toute nation et de toute langue. « La Croix est la clé de la maison que je dois rejoindre. La clé de l’énigme », écrivait Christian de Chergé. « J’en ai crié de joie à l’ombre de tes ailes. » (Ps 62.)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.