Pauvreté et service


« Mon fils, accomplis toute chose dans l’humilité (…) tu trouveras grâce devant le Seigneur. »  L’humble se situe à sa vraie place par rapport à Dieu. Il lui rend gloire, comme ceux que nous côtoyons, parfois sans les voir vraiment.

Tout autre, le regard du Christ observant le comportement de chacun ! Ses propos de table sont une leçon de « savoir-vivre » qu’il mettra en pratique : « Il s’est abaissé lui-même(…) jusqu’à mourir, et mourir sur une croix.

C’est pourquoi Dieu l’a élevé au-dessus de tout »  (Ph 2,8-9). Il nous découvre ainsi le mystère de l’Eglise, appelée à se conduire sans compromission ni intransigeance. Elle n’a pas à prendre la place de Dieu, « le juge de tous les hommes ».

Sa fidélité est d’être pauvre et servante, et d’accepter de perdre une apparente influence pour mieux inviter les pauvres à la table de Dieu.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.