L’amour jette dehors la peur


« Sans peur ni reproche », c’état la devise des chevaliers, jadis. Mais ne rêvons pas : nous connaissons tous la peur, sous une forme ou sous une autre. Le bébé a peur de perdre sa maman, et l’élève de rater ses examens. La crainte de l’avenir est toujours présente. Boucler les fins de mois, payer le crédit. Garder l’affection du proche, le respect de l’adolescent, la reconnaissance de ma valeur. Ne pas être atteint par la maladie, l’accident, la déprime. La personne âgée a peur de devenir dépendante…

Cette peur de vivre, c’est déjà la traduction de la peur de mourir.

Mais aujourd’hui l’apôtre Paul nous assure : « Ce n’est pas un esprit de peur que Dieu nous a donné. » Le Dieu de Jésus Christ n’est pas un Dieu de terreur, de toute-puissance, de règlement de comptes. La vraie question est celle-ci : « Qui donc est Dieu pour nous aimer ainsi ? »

L’Esprit en nous se fait espérance face aux dérives de ce monde vers le profit, la violence, le mépris.

Saint Paul parle d’un « esprit de force, d’amour et de raison ». Force pour refuser tout esclavage, tendresse qui devient la loi de notre vie, raison pour échapper à tout fanatisme. « L’amour jette dehors la peur. » (1 Jn  4,18)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.