Les lectures des dimanches


  • Cette année, nous lisons quel évangile ?
  • Celui de Matthieu. Cela fait maintenant 40 ans que la liturgie suit un évangéliste au cours d’une année, en une sorte de lecture semi-continue.
  • Pourquoi semi-continue ?
  • Parce qu’il faut bien que les textes s’adaptent aussi aux temps de l’année liturgique. D’où un certain désordre !
  • Je comprends : on ne commence pas au chapitre un !
  • Mais c’est aussi que le texte de l’évangile est mis en relation avec un texte de l’Ancien Testament qui vient comme en éclairage.
  • Et pour la deuxième lecture ?
  • On a là aussi un système de lecture semi-continue, sans qu’il y ait de lien à faire d’emblée avec l’évangile.
  • Donc, si l’on trouve des convergences, c’est le fait du hasard ?
  • Plutôt le fait de l’unicité foncière du message chrétien.
  • Tout cela n’est-il pas un peu artificiel et décousu, malgré tout ?
  • Un peu, si même si c’est un grand progrès par rapport à ce qui existait avant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.